NETTALI.COM – Les forces de défense et de sécurité n’ont pas chômé, durant le Magal. Elles ont pu interpeller plusieurs personnes qui seront présentées au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Diourbel.

Parmi les prévenus, un enseignant accusé d’avoir violé son élève. Selon la publication de ce jeudi du journal Enquête, l’audience spéciale après Magal est fixée au jeudi 15 octobre prochain. Moustapha Sy est accusé de viol suivi de grossesse sur son élève. Enseignant en service à l’école Mame Mor Diarra de Mbacké, Moustapha Sy a reconnu devant les enquêteurs les faits.

Contrairement à la fille qui a confié avoir entretenu avec son maître deux fois des rapports sexuels, l’enseignant, âgé de 46 ans, marié à deux épouses, père de six enfants, a dit qu’il a couché une seule fois avec la fille et qu’il ne s’était pas protégé. Il a été placé sous mandat de dépôt. Il rejoint ainsi les 144 personnes arrêtées lors de ce Magal et incarcérées à la Maison d’arrêt et de correction de Diourbel. Certains seront jugés le 15 octobre prochain.

Par contre, pour d’autres prévenus, une information judiciaire sera ouverte et leurs dossiers confiés à un juge d’instruction, renseigne une source proche du milieu judiciaire. Ces 144 personnes ont été interpellées pour divers délits. Pour la plupart, il est reproché des infractions liées à l’offre, à la cession et à la consommation de chanvre indien. Les autres pour les délits de conduite d’un véhicule sans permis, d’escroquerie, de vol, d’abus de confiance et de prostitution sans carnet sanitaire. A noter que les déferrements au niveau du parquet du tribunal de grande instance de Diourbel se poursuivent.