NETTALI.COM – Un mort est enregistré quelques jours après les affrontements qui ont eu lieu au quartier Terme Sud de Ouakam, entre forces de l’ordre et anciens militaires délogés par la Descos. Toutefois, selon notre source Guy Marius Sagna, le défunt était malade avant le déguerpissement musclé.

A la pointe du combat pour que les familles déguerpies de Terme-Sud, Guy Marius Sagna annonce la mort d’un déflaté.

« Je suis au regret de vous annoncer le décès de Eugène DEMBA. Il était le chef d’une des 79 familles de Terme Sud.

Il était certes malade, mais personne ne pourra dire avec certitude s’il serait mort aujourd’hui sans le stress, les grenades lacrymogènes lancées, cet assaut armé, ce chamboulement dans leur vie…

Mais je peux dire avec assurance que le dossier Terme Sud aurait du être géré autrement du fait du droit de préemption des 79 familles piétiné par l’État et l’armée », écrit l’activiste sur sa page Facebook, ce lundi.

Pour mémoire, tout est parti d’une sommation faite par la Direction de surveillance et de contrôle de l’occupation des sols (DSCOS) aux 79 familles de quitter les logements qu’elles occupent illégalement. Cela, consécutivement à la décision rendue par la Cour suprême. Ayant reçu notification dans la soirée de mardi dernier, de quitter les lieux, les familles d’anciens militaires ont eu mercredi matin un réveil particulièrement mouvementé. Les forces de l’ordre sont intervenues pour les déloger. Plusieurs blessés ont été enregistrés, devant le refus des familles de quitter les lieux.