NETTALI.COM  – Le Magal de Touba se tient cette année dans un contexte de crise sanitaire. Dans la cité cité religieuse, on s’attend à un Magal difficile. Plusieurs voies de la ville sont devenues impraticables et les forages ne fonctionnent toujours pas.

(Envoyé spécial) – Le Magal 2020 se tient le 6 octobre prochain. A un peu moins de deux semaines de l’événement, la cité religieuse grouille de monde. Et les préparatifs vont bon train. Plusieurs médias ont déjà fait le déplacement. Objectif : anticiper sur la couverture médiatique surtout dans ce contexte de Covid-19 qui a  poussé le comité d’organisation à interdire l’installation de plateaux de télévision autour de la grande mosquée, principale attraction du Magal.

Toutefois, l’inquiétude demeure. Un simple tour dans la ville sainte permet de constater que plusieurs axes sont devenus impraticables. Ces rues sont prises en otage par les eaux pluviales obligeant les conducteurs à faire de grands détours. Une situation qui risque de se compliquer davantage avec l’arrivée attendue de plusieurs centaines de milliers de fidèles mourides.

Autre inquiétude, celle liée au manque d’eau. En effet, à quelques jours du Magal, de nombreux forages chargés d’approvisionner la ville ne fonctionnent pas. Les travaux sont certes engagés, mais ils prennent du retard. Mais les autorités rassurent que tout pourrait rentrer dans l’ordre d’ici la date du 6 octobre.