NETTALI.COM – Quelques jours seulement après le changement à la tête de la société de transport, Me Moussa Diop est rattrapé par une dette de 420 millions de F Cfa que réclame Eiffage. Celle-ci a fait bloquer les comptes de Dakar Dem Dikk.

Selon des informations obtenues par Emedia.sn, les banques de la place ont été saisies aux fins de bloquer les comptes de l’opérateur de transport public, suite à des créances impayées de l’ordre de 420 000 000 FCFA. Un montant dû à la société Eiffage Sénégal, qui a déclenché une saisie conservatoire des créances, qui est une mesure permettant à un prétendu créancier (ici Eiffage) de saisir, afin de les rendre indisponibles, les créances dont son débiteur (Dakar Dem Dikk) est titulaire.

« C’est une mesure qui permet d’éviter que le débiteur organise son insolvabilitée, selon un expert, juriste de banque, interrogé par Emedia. La procédure se passe ainsi : quand vous devez de l’argent à quelqu’un, il fait une requête au tribunal et si la créance est exigible, le juge lui donne l’autorisation de bloquer les comptes du débiteur pour éviter que le débiteur déplace l’argent, organise son insolvabilité, etc. Maintenant, si la requête est approuvée, le juge donne l’autorisation de saisie et les banques bloquent les comptes du débiteur. Le créancier peut aussi faire bloquer les biens. Ensuite, s’il n’y a pas d’opposition, muni d’un titre exécutoire constatant l’existence de sa créance, il transforme la saisie conservatoire en saisie attribution. Et, sur un délai de 15 jours, s’il n’y a ni opposition ni appel, il peut enfin se rendre dans les banques où le débiteur détient des avoirs pour se faire payer le montant équivalent à sa créance. »

« Pour le cas de Dakar Dem Dikk, cette situation ne fait qu’accentuer la crise financière dans laquelle la société s’englue depuis quelques temps. Au mois d’avril 2019, plus d’une centaine de bus de la société était à l’arrêt… faute de carburant. Puis, au mois de juin dernier, Eiffage Sénégal, concessionnaire de l’autoroute à péage de Dakar (Autoroute de l’Avenir), avait interdit l’accès à ladite autoroute aux bus Dakar Dem Dikk et Sénégal Dem Dikk, à cause de cette créance de plus de 400 millions FCFA », a ajouté emedia.