NETTALI.COM – Un important incendie s’est déclaré, jeudi 10 septembre, dans un entrepôt du port de Beyrouth, semant la panique parmi des Beyrouthins encore sous le choc de l’explosion meurtrière et dévastatrice qui a traumatisé la capitale libanaise il y a cinq semaines.

L’incendie a touché un entrepôt où sont stockés de l’huile pour moteur et des roues de voiture, a déclaré l’armée libanaise dans un communiqué, appelant les habitants à quitter les quartiers environnants. D’épaisses colonnes de fumée noire sont visibles depuis plusieurs quartiers de la ville comme le montre une vidéo postée sur Twitter par le quotidien libanais L’Orient-Le Jour.

Le feu a pris dans la zone franche du port, où étaient stockés des pneus et des huiles alimentaires par une compagnie importatrice, a déclaré de son côté le directeur par intérim du port, Bassem al-Kaissi, à une chaîne de télévision locale. L’incendie « a commencé avec les bidons d’huile avant de se propager aux pneus », a-t-il ajouté. « C’est soit à cause de la chaleur soit d’une erreur, il est encore trop tôt pour le savoir », a encore affirmé M. Kaissi.

Des camions de la défense civile ont été dépêchés sur le site de l’incendie, tandis que l’armée a déployé des hélicoptères pour tenter d’éteindre les flammes.

La double explosion du 4 août a tué plus de 190 personnes et fait plus de 6 500 blessés, dévastant des quartiers entiers de la capitale. Un juge d’instruction libanais, Fadi Sawan, a été chargé de l’enquête par les autorités libanaises, qui n’ont en revanche pas donné suite aux appels en faveur d’une procédure internationale.

Avec Le Monde et Afp