NETTALI.COM – Mbour ne vibrera pas cette année au rythme du “djambadong” et n’entendra pas le cri protecteur du génie tutélaire des Mandingues. En effet, la Collectivité mandingue a décidé, hier, dimanche de surseoir, cette année à la sortie du “kankourang”, du fait des rassemblements que provoque sa sortie. L’information a été donnée par Mamadou Aidara Diop, Secrétaire général de la Collectivité mandingue à l’issue de la réunion des sages qui ont pris cette décision.

C’était dans l’air, depuis quelques semaines. Cette année, Mbour ne va pas vibrer au rythme des sorties du “kankourang”. Le septembre mandingue n’aura pas lieu, à cause de la pandémie de Covid-19 et de l’interdiction subséquente de rassemblements.
Depuis quelques jours, tout Mbour était curieux de savoir si le génie masqué allait continuer à arpenter les rues de la ville, les dimanches de septembre, pour protéger les jeunes circoncis contre le mal. Certains avaient même poussé leur impatience jusqu’à imiter le génie protecteur des Mandingues de la capitale de la Petite Côte.

Lors du dernier CDD, le préfet du département, Mor Talla Tine, avait promis d’entamer des discussions avec le bureau de la Collectivité mandingue, pour statuer sur la problématique de la sortie ou non du “kankourang”. C’est hier que la décision finale et officielle a été prise par les sages de l’association organisatrice de ces rites.

Faisant face à la presse à l’issue d’une réunion, le secrétaire général de la Collectivité mandingue a réaffirmé la volonté de leur structure de se plier aux exigences de l’heure, dominées par le respect des mesures barrières.
Dès lors, pour éviter tout rassemblement, du fait de la sortie du “kankourang”, “les sages ont pris leur responsabilité entièrement. Ils ont décidé, unanimement, de surseoir cette année à l’organisation des circoncisions et à la sortie du kankourang ” a informé Mamadou Aidara Diop.

Dans ce cadre, indique-t-il, “la Collectivité mandingue va participer de manière substantielle à la pour organiser une manifestation de l’ampleur du septembre mandingue“, assure-t-il.

Sur la même lancée, le SG rappelle : ” La foule que le septembre mandingue draine est incommensurable. Nul ne peut mesurer le nombre de personnes qui se regroupent les dimanches, ici à Mbour et sur toute l’étendue du périmètre communal et départemental. Donc, nous aurions énormément de difficultés à faire respecter les mesures barrières“, assure Mamadou Aidara Diop.

Selon lui, le préfet est déjà informé de cette décision et il est prêt à rencontrer une délégation du bureau pour discuter avec eux sur les problématiques de la ville et du département.

Toutefois, en lieu et place de la sortie de leur génie tutélaire, les Mandingue de Mbour vont s’investir dans des activités de développement et des prières pour que la pandémie de Covid-19 soit rapidement éradiquée du monde entier.

En lieu et place, il sera organisé des cérémonies de récitals du Coran et de prières, chaque semaine, dans une de nos cellules. Nous allons également organiser, au niveau du bureau, une campagne de reboisement que nous allons opérationnaliser dans les meilleurs délais, y compris l’organisation de journées de consultations médicales gratuites, avec la commission médicale dirigée par El Hadj Samb accompagné des autres médecins membres de la Collectivité mandingue“, renseigne le secrétaire général de la Collectivité mandingue.

Enquête