NETTALI. COM- « Avec le port obligatoire de masque, on a constaté qu’il y a eu 40 infections de moins par jour”. La révélation a été faite à l’émission ” Jury du dimanche ” de Iradio, par  Dr Amadou Alpha Sall, Directeur de l’Institut Pasteur de Dakar.

L’Etat du Sénégal a décrété le port de masque obligatoire pour lutter contre la propagation de la maladie du Coronavirus. Une mesure salutaire selon le Directeur de l’Institut Pasteur de Dakar, Amadou Alpha Sall, invité du Jury du dimanche. A son avis, les autorités ont bien fait de prendre cette décision d’autant plus qu’elle participe à la baisse des cas positifs. « Avec le port obligatoire de masque, on a constaté qu’il y a eu 40 infections de moins par jour. C’est important de le maintenir mais aussi de le faire accompagner avec les autres mesures barrières comme le lavage des mans, la distanciation sociale », a-t-il déclaré.

La bouche blanche a, dans le même sillage, indiqué qu’aujourd’hui, l’Institut Pasteur de Dakar a réalisé plus de 120 mille tests. L’essentiel de ces tests sont gratuits. Ce, non seulement parce que l’Etat du Sénégal l’a demandé mais également parce qu’il l’a soutenu et des fonds ont été levés pour pouvoir le faire. « L’Institut Pasteur de Dakar a accompagné plusieurs laboratoires dans le but de décentraliser. Par exemple, au niveau de Thiès, le laboratoire national de santé publique a été appuyé par l’IPD en termes de formation », a renseigné Amadou Alpha Sall.

Et d’ajouter : « Aujourd’hui, nous avons une capacité minimale de 2000 tests que l’on peut faire par jour. Cette capacité n’est toujours pas encore atteinte. Nous faisons entre 800 et 1000 tests par jour ».

A l’en croire, au-delà des tests, l’IPD intervient au niveau des réflexions stratégiques et au niveau international. Aujourd’hui, rappelle-t-il, l’IPD est l’institut de référence de l’Union Africaine. « Cela est un motif de fierté pour nous. Nous participons à l’effort national et nous appuyons les autres pays. Au tout début de l’épidémie, nous avons formé 25 pays. La capacité dépend en partie de la commande. Nous n’avons pas des capacités illimitées. Mais nous avons une capacité et une expérience qui nous permet, s’il y a une demande qui le justifie, nous pourrons augmenter les tests. Il nous est arrivé de réaliser 1800 tests et rendre les résultats dans la journée. C’est une question d’organisation et d’adaptation », dit-il.