NETTALI.COM – Les Chefs d’Etat de la de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont tenu un sommet virtuel extraordinaire, ce jeudi 20 août 2020.

À cette occasion, le Président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, a condamné le putsch d’Ibrahim Boubacar Keita ayant conduit à sa démission à la tête du Mali, le mardi 18 août passé.

« Il est évident que nous devons condamner de façon très ferme le coup d’Etat. Je suis d’accord avec le Président Roch Marc Christian Kaboré que l’action immédiate à mener est non seulement la libération du Président Ibrahima Boubacar Keita, mais aussi de tous les autres responsables et assurer leur sécurité », propose le président guinéen.

Pour lui, il est impératif que la Cedeao agisse pour permettra à IBK de terminer son mandat.

«La deuxième action à mener comme l’a dit le Président Buhari, c’est le retour à l’ordre constitutionnel. Car, le Président Ibrahima Boubacar Keita a été élu pour 5 ans et on doit lui permettre de terminer son mandat. Il faut que l’on sache que le Mali est le rempart de nos pays côtiers face à la montée du terrorisme. Donc, sa stabilité est fondamentale pour notre sécurité », alerte le dirigeant guinéen.