NETTALI.COM- Les révélations de Thierno Alasaane Sall dans son brûlot publié dernièrement font réagir les responsables de l’Alliance pour la République. Et c’est le député Abdou Mbow qui sort en premier de sa réserve pour apporter la réplique au président de la République des valeurs.

Abdoul Mbow dit n’accorder aucun crédit aux écrits de Thierno Alassane Sall. Mieux, il estime sur les ondes de la Rfm que ce que l’ancien ministre a fait est d’une inélégance inouïe. Car, à son avis, “un homme qui a occupé de hautes fonctions dans la République devrait savoir raison gardée. Il devrait  se garder de révéler certains échanges. Un homme d’État doit avoir un droit de réserve”.

Pour rappel, Thierno Alassane Sall a promis de sortir un nouveau livre intitulé : «Le protocole de l’Élysée : Confidences d’un ancien ministre sénégalais du pétrole»

Dans ce livre de près de 500 pages, paru aux éditions Fauves, l’ancien directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) fait “des révélations explosives” sur un certain nombre de dossiers chauds qui ont eu à secouer la République aussi bien sous le régime libéral que sous le magistère de Macky Sall.

Entre autres sujets abordés, il y a l’affaire Petro-Tim sur laquelle il établit, à travers des faits nouveaux, l’«implication directe» du Président Macky Sall, de son ex-Premier ministre, Mouhamed Boun Abdallah Dionne, et de son frère, Aliou Sall.

Il est, également, revenu sur les «principaux scandales» notés dans la négociation, puis la signature des contrats de recherche, de production et de partage d’hydrocarbures notamment, celui conclu entre l’État du Sénégal et le groupe Total relativement au bloc de Rufisque offshore profond (Rop).

Mais, l’auteur ne s’est pas seulement intéressé au secteur pétrolier. Il a aussi décrit, avec force éléments factuels, «la spoliation des maigres ressources (foncières, affaire des appels entrants, autoroute à péage, etc.) du pays à coups de décrets et de contrats complaisants».