NETTALI.COM  –  L’affectation du juge Ngor Diop a mis à nu les divisions internes au sein de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). Dans une lettre rendue publique, le premier président de la Cour d’appel de Kaolack a annoncé sa démission de l’organisation.

C’est la crise au sein de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). La preuve : le premier président de la Cour d’appel de Kaolack vient de claque la porte. Le juge Ousmane Kane dénonce ainsi le comportement des “magistrats insulteurs de leurs ainés” suite à l’affection controversée du juge Diop. Il révèle, à travers une déclaration publique, que des “jeunes collègues” avaient insulté des anciens il y a quelques années lors d’une l’assemblée générale extraordinaire de l’Ums tenue à Dakar. Il souligne que  l’ttitude des jeunes magistrats dans l’affaire du juge Ngor Diop, affecté pour avoir mis aux arrêts un dignitaire religieux, est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Le premier président de la Cour d’appel de Kaolack estime que certains jeunes magistrats manquant de maîtrise accusent à tort le Conseil supérieur de la magistrature. Il ajoute que si les faits dans l’affaire du juge Diop sont avérés, cela relève des limites du système judiciaire sénégalais et des pouvoirs à la limite exorbitants du ministre de tutelle. C’est pourquoi il invite ses collègues à la retenue et à analyser les vrais problèmes de l’appareil judiciaire.

Face à cette situation, le juge Kane précise que certaines propositions du ministre de la Justice sont bel et bien débattues au sein du Conseil supérieur de la magistrature. Il ajoute que les tares du système ne sauraient remettre en cause le travail de certains magistrats.