NETTALI. COM- La Cour d’appel a évoqué le dossier d’abus de confiance opposant l’ancien ministre mauritanien, Abdoul Houda Bâ, par ailleurs époux de Fatoumata Makhtar Ndiaye,-5eme vice présidente du HCCT assassinée- à la Dior Fall.  Le sieur Bâ l’accuse de s’être accaparée de son terrain.

Dans cette affaire, la dame avait été reconnue coupable et condamnée à six mois de sursis en sus du versement de dommages et intérêts d’un montant de 50 millions. Mais cette décision rendue en 2017 par le tribunal correctionnel de Dakar avait été attaquée par les deux parties.

Devant les juges d’appel, Aboul Houda Bâ a déclaré qu’il a acheté un terrain de 2,5 ha à Bambilor en 1983. En 2016, il a voulu le viabiliser puisqu’il voulait faire un verger. Donc, pour régulariser le site, il avait remis tous les documents ainsi qu’une procuration à Dior Fall, qu’il courtisait. Aujourd’hui, il accuse la dame d’avoir utilisé les mêmes papiers pour s’approprier de son bien.

Mme Fall a rejeté les accusations et a soutenu avoir obtenu le terrain en bonne et due forme, car elle avait un projet d’habitat. On lui avait octroyé une superficie de 2h réduite finalement à 1,5ha. Elle ajouté qu’elle ignorait l’emplacement du terrain du plaignant.

L’avocat de M. Bâ pense qu’elle est bien coupable et a demandé l’infirmation du jugement d’instance. Il a réclamé 500 millions F CFA pour le préjudice.

La défense a également plaidé l’infirmation pour que sa cliente soit relaxée. Le parquet général s’en est rapporté à la décision de la Cour.

Délibéré rendu le 27 août prochain.