NETTALI.COM – De nouveaux ambassadeurs sont nommés par Roi Mohamed VI du Maroc, dans des capitales stratégiques. A Dakar, Taleb Barrada cède sa place à Hassan Naciri, jusque-là en poste à Bamako.

Le Roi Mohamed VI a opéré, il y a quelques jours de celà, des changements importants dans les représentations diplomatiques du royaume chérifien. Selon leconomiste.com, au total, 19 ambassadeurs en plus du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, ont été nommés.

Ce vaste chamboulement n’a pas épargné le Sénégal. Ainsi, Taleb Barrada quitte le pays de la teranga, en cédant sa place à Hassan Naciri, jusque-là ambassadeur en poste à Bamako. Idriss Isbayene remplace Naciri au Mali, après un mandat en République de Guinée.

Notre source, qui parle de « redéploiement stratégique », informe, par ailleurs, que l’Afrique est l’une des principales régions concernées par ce mouvement dans les chancelleries, notamment avec des changements de postes pour certains ambassadeurs, dont le rôle est décisif dans la mise en œuvre de la politique africaine du Maroc.

Parallèlement, les nominations royales ont également concerné certaines capitales stratégiques. C’est le cas notamment d’Abu Dhabi, avec la désignation de Mohamed Hamzaoui, ancien ambassadeur auprès de l’autorité palestinienne et doyen du corps diplomatique en Palestine. Il remplacera Mohamed Ait Ouali, qui devra rejoindre l’ambassade du Maroc à Alger.

En Europe, l’une des principales nominations concerne le Royaume-Uni. Abdeslam Aboudrar sera remplacé dans ce poste par Hakim Hajoui. Au niveau de l’administration centrale, Mounia Boucetta, qui avait déjà assuré le poste de secrétaire d’Etat auprès du ministère des Affaires étrangères, prendra en charge le secrétariat général de ce département.