NETTALI. COM- Devant le jury du dimanche sur Iradio, Papa Massata Diack passe aux aveux et reconnait certains erreurs commises. Pour autant, il se dit innocent dans cette affaire de corruption présumée à l’IAAF.

« Il faut admettre qu’on a fait des erreurs. On a laissé Nike Devis, ancien porte-parole de l’IAAF nous manipuler. C’est lui qui m’a révélé cette affaire de dopage. La commission d’éthique m’a interpellé quand ils ont eu écho que j’étais impliqué. Ce sont des comploteurs. Les médias britanniques et français ne sont pas si désintéressés que cela dans cette affaire. Cette histoire dans laquelle Lamine Diack est impliquée est le plus gros mensonge de l’histoire mondiale parce qu’il n’y a aucune preuve de ces accusations de malversations », a déclaré Papa Massata Diack. Pour mémoire, celui-ci a été jugé par défaut dans l’affaire de corruption présumée à l’Ifaa et dans laquelle lui et son père Lamine Diack connaitront le sort que leur réserve la justice française le 16 septembre prochain.

Cependant, malgré la peine de 5 ans ferme requise contre lui, il demeure convaincu qu’il gagnera ce procès. « Au vu des faits et au vu des preuves fournies par la justice française, je n’ai pas de pensée à une condamnation. Ils n’ont aucune preuve. On ne peut que montrer qu’on est innocent de toutes ces accusations. Je suis très confiant et c’est la raison pour laquelle je sors pour le dire parce que s’ils étaient dans la vérité, ils n’auraient pas besoin de faire tout ce lynchage médiatique », explique-t-il.

Profitant de l’occasion, il a détaillé les 600 mille euros qu’il aurait virés dans le compte de son père. A l’en croire, cet argent lui appartient parce qu’il l’a gagné dignement. Une partie de l’argent, souligne-t-il, c’est pour son père qui lui avait vendu un terrain. L’autre partie de ce montant correspond aux contributions qu’il a faites pour permettre aux membres de la famille d’assister aux Jeux Olympiques. Et enfin, le reste était destiné à l’évacuation sanitaire des membres de la famille.

Papa Massata Diack a également indiqué clairement qu’il n’est pas blacklisté d’autant plus qu’il n’a pas été condamné pour les faits qui lui sont imputés.