NETTALI.COM – Deux jours après la double explosion qui a fait au moins 137 morts et 5.000 blessés, Emmanuel Macron s’est rendu à Beyrouth, jeudi. Alors que le président français a réclamé une enquête internationale, 16 fonctionnaires du port ont été placés en détention dans la soirée, selon le procureur général.

Au surlendemain de la double explosion sur le port de Beyrouth, qui a fait au moins 137 morts et 5.000 blessés, le Liban recevait la visite du chef de l’État français, Emmanuel Macron.

Alors que le président français réclame une enquête internationale, 16 fonctionnaires du port ont été placés en détention dans la soirée, selon le procureur général.

” Lutter contre la corruption “

Après un passage sur les lieux de la catastrophe, où il a rencontré de nombreux Libanais massés sur son parcours, Emmanuel Macron s’est entretenu avec les principaux responsables politiques du pays. Il a souligné la nécessité d’ “initiatives fortes pour lutter contre la corruption “.

” Une gouvernance claire et transparente sera mise en place pour garantir la juste utilisation de l’aide internationale “, a assuré le président français, annonçant une conférence d’aide pour le Liban ” dans les tout prochains jours “.