NETTALI.COM – Papa Massata Diack n’est pas content du Groupe Futurs Médias (GFM). Un groupe qui, selon lui, serait derrière les attaques contre son père Lamine Diack, jugé en France. Il s’exprimait à l’émission «Sen Jotaay» de la Sen Tv.
«Ça me surprend aujourd’hui de voir GFM  combattre mon père et dire du mal de lui. Aujourd’hui, ce groupe de presse doit rester indépendant alors qu’il prend position pour nous combattre. Pourtant, il  doit respect à mon père qui a même assisté à son inauguration», a martelé Massata Diack à l’émission “Sen Jotaay” de la Sen Tv.
«D’ailleurs, j’ai été surpris d’entendre que mon père a été parrain d’un combat de lutte, car mon père n’a jamais accepté d’être le parrain d’une telle manifestation (…) Le Groupe Futurs Médias -avec Charles Faye, El Hadji Bécaye Mbaye et Mansour Faye- est venu en délégation à Monaco pour voir mon père qui a juste apprécié leur projet comme un hommage.», ajoute-t-il.
Papa Massata Diack, accusé de «corruption active» et «blanchiment en bande organisée» en même temps que son père, dit soupçonner Youssou Ndour et le Groupe Futurs Médias (GFM) d’être derrière les attaques contre son père Lamine Diack.
Il ne s’est pas limité à cela. Il a aussi attaqué ses parents qui, selon lui, l’ont trahi.
«J’ai tout entendu. Mes parents de même famille ont dit que c’est à cause de moi que mon père est dans cette situation. C’est une façon de me détruire. Je dis que ce sont mes proches parents, de même famille, qui m’ont trahi. Les informations concernant des montres en provenance de Dubaï ont été données à des journalistes anglais par mes proches parents. Un de mes frères, qui a été enregistré, a soutenu que des rapports m’ont bien épinglé. Et ce sont des Allemands qui me l’ont dit», a révélé le patron de Pamodzi.