NETTALI.COM – Encore six jours pour réussir le “miracle” espéré par le PSG: Kylian Mbappé, annoncé incertain pour les quarts de finale de Ligue des champions à Lisbonne, travaille d’arrache-pied pour accélérer la guérison de sa cheville avant le choc contre l’Atalanta Bergame, le 12 août.

Depuis l’annonce du communiqué médical le 27 juillet dernier, une course contre la montre particulière a été lancée au plus mauvais moment pour “KM” et son équipe. Avec un “délai de reprise d’environ trois semaines” pour son entorse, la perspective d’un forfait à Lisbonne a plongé Paris et ses supporters dans l’angoisse.

“Chaque jour compte pour faire un miracle”, avait même lancé son entraîneur Thomas Tuchel fin juillet, à la veille de la finale de la Coupe de la Ligue, cachant à peine son fatalisme mercredi en marge du dernier match amical contre Sochaux (1-0).

Pourtant, près de deux semaines après le violent tacle de Loïc Perrin en Coupe de France, l’optimisme a fini par gagner une grande partie des rangs parisiens dans un horizon assombri par la blessures de Marco Verratti et Layvin Kurzawa, deux autres titulaires potentiels.

D’abord, par les images et les attitudes affichées par leur meilleur buteur. Après avoir commencé à dédramatiser en publiant des clichés rassurants sur les réseaux sociaux dès le lendemain de sa blessure, il est apparu vendredi dernier au Stade France sans béquilles.

– “Très motivé pour revenir” –

ouriant et détendu, le champion du monde français (21 ans) a encore montré mercredi dans les tribunes vides du Parc des Princes qu’il pouvait déjà marcher normalement. Au point de faire son retour à l’entraînement “sans ballon”. Le résultat d’un travail de soins acharné… de jour comme de nuit !

De quoi espérer un retour dans le groupe avant l’Atalanta ? “Oui, il est optimiste bien sûr ! Nous aussi, nous le sommes, confie à l’AFP Thiago Silva, capitaine du PSG. On doit l’être parce que si tu penses que ce n’est pas possible, tu ne vas pas réussir. Tu dois continuer à être positif, à travailler.”

“J’ai parlé avec lui, il est très motivé pour revenir le plus vite possible. Il fait ses soins tous les jours, c’est un joueur très professionnel”, appuie encore son coéquipier.

Si un dernier point sera fait samedi avec le staff médical, ses efforts risquent de ne pas suffire à lui assurer une place de titulaire d’entrée de jeu.

“On joue un quart de finale de Ligue des champions, pas un match amical dans sept jours, mais un quart de finale de Ligue des champions !”, a rappelé son entraîneur Thomas Tuchel mercredi, qui espère secrètement l’avoir au moins sur le banc.

Aucun risque ne sera toutefois pris sachant qu’en cas de qualification pour la demi-finale, Mbappé aurait encore six jours supplémentaires pour se remettre sur pied.

– Attaque orpheline –

Même remplaçant sa présence serait loin d’être anodine sur le plan psychologique, tant il est indispensable à plusieurs titres. Malgré la saison tronquée par la pandémie de coronavirus, “KM” a été sacré meilleur buteur de Ligue 1 pour la 2e année consécutive avec 18 buts en 20 ma Sans lui, le jeu parisien se repose sur les éclairs de Neymar et devient trop stéréotypé. Le N.10 brésilien, qui forme un duo de feu avec son compère français, a par exemple paru trop esseulé contre Lyon (0-0 a.p., 6-5 t.a.b.) malgré une excellente forme.

Le “plan B” qui se profile contre Bergame, un système de jeu en 4-3-3 plus prudent, s’appuie aussi sur Mauro Icardi au poste d’avant-centre. Or l’Argentin, touché en finale de la Coupe de la Ligue, voit sa montée en puissance ralentie alors qu’il n’a pas inscrit le moindre but depuis la reprise des matches officiels.

La suspension d’Angel Di Maria, le dernier membre des “Quatre Fantastiques”, pour le quart de finale de C1, rend encore l’équation offensive plus compliquée face à la défense bergamasque.

“J’espère que Kylian sera là parce que c’est un joueur indispensable pour nous”, confirme Thiago Silva. “Sans lui, ce ne sera pas facile du tout”.

Afp