NETTALI.COM  – De Mansour Kama, Ousmane Sonko garde l’image d’un employeur soucieux des intérêts de son pays. Dans ce texte d’hommage, le leader de Pastef salue la posture patriotique et désintéressé du défunt président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes).

“C’est avec tristesse que j’ai appris le rappel à Allah de Monsieur Mansour Kama, président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes).

J’ai connu l’homme en 2006. À l’époque, le gouvernement du Sénégal avait décidé de baisser le taux de l’impôt sur les sociétés de 33% à 25%. Le syndicat des impôts, dont j’étais alors le secrétaire général, considéra que la mesure devait faire l’objet d’un strict encadrement pour ne pas constituer un simple cadeau fait à des patrons sans aucun effet sur la performance et les capacités productives des entreprises.

Mansour Kama fut le seul président d’une organisation patronale à s’aligner sur notre position, allant même jusqu’à proposer au Président de la République que les 5% de baisse soient affectés au renouvellement de l’outillage de production des entreprises et à l’amélioration des fonds propres.

J’ai, depuis, apprécié l’homme pour cette posture patriotique et désintéressée.

Que la miséricorde et le pardon divins soient ses compagnons éternels.”