NETTALI.COM – La Maison de la presse va désormais porter le nom de Babacar Touré. Annonce faite ce mardi par Macky Sall qui donne ainsi au défunt président du groupe Sud communication ce qu’il a refusé à Sidy Lamine Niass décédé en décembre 2018.

Sans que personne ne lui en fasse la demande, le président de la République a décidé de donner le nom de Babacar Touré à la maison de la presse. Annonce faite ce mardi par Macky Sall, lui-même, qui s’était rendu à Ngaparou pour présenter ses condoléances à la famille du défunt président directeur général du groupe Sud communication. Un acte salué par l’ensemble de la famille de la presse qui reconnaît en Babacar Touré un grand défenseur de la liberté d’expression au Sénégal. Sauf que cette même maison de la presse aurait pu porter le nom d’un autre grand monsieur de la presse bien avant le décès de Babacar Touré affectueusement surnommé BT. Il s’agit du défunt patron du groupe Wal fadjri. Sidy Lamine Niass, grand ami de Babacar Touré, a été de tous les combats pour une presse libre au Sénégal. Sûrement que Babacar Touré, lui-même, aurait aimé que la maisonde la presse porta le nom de Sidy Lamine Niass. Mais Macky Sall en a décidé autrement. Le chef de l’Etat a préféré donner à  BT ce qu’il a refusé à Sidy Lamine Niass. Pourtant, après le décès du fondateur de Wal fadjri en décembre 2018, des voix se sont élevées pour demander au président de la République de donner à la maison de la presse le nom de Sidy Lamine Niass.

Lauréat 2018 du prix de la Fédération atlantique des agences de presse africaine, Mouhamed Tidiane Ndiaye en avait fait la demande. “Je pense que cet homme-là (Sidy Lamine Niass, ndlr), ce monument mérite qu’on lui rende un hommage à la hauteur de son œuvre. La meilleure façon de lui rendre cet hommage, c’est que nous avons ici, au Sénégal, une Maison de la Presse. Elle a été même un point de discorde entre la corporation et l’État du Sénégal. Je pense que la Maison de la Presse, qui n’est pas encore réceptionnée, devrait porter son nom. Il doit y avoir le nom de Sidy Lamine Niass sur la plaquette d’entrée de la nouvelle Maison de la Presse”, avait déclaré ce journaliste de l’Agence de presse sénégalaise (Aps). Et il n’est pas le seul. L’homme politique Mamadou Diop Decroix avait, lui aussi, porté la voix d’une bonne partie de la classe politique pour faire la même demande. Mais Macky Sall a préféré ignorer leurs appels. De la même manière qu’il a ignoré celui d’Ahmed Khalifa Niass.  Recevant le chef de l’Etat venu lui présenter ses condoléances, le grand-frère de Sidy Lamine Niass lui avait suggéré de donner le nom du défunt patron de Wal fadjri à la maison de la presse. Selon lui, c’était la meilleure manière de lui rendre hommage et montrer aux futures générations de journalistes l’exemple de la grande contribution de Sidy Lamine Niass au développement de la presse  et de la démocratie en général. Bientôt deux ans après le décès de Sidy Lamine Niass, Macky Sall n’a absolument rien fait pour lui rendre. Tout le contraire donc pour Babacar Touré. Il faut dire que les relations entre le défunt président du groupe Wal fadjri et le pouvoir de Macky Sall étaient des plus heurtées. Le chef de l’Alliance pour la république (Apr) est-il en train de faire payer au défunt Mollah ses attaques ?