NETTALI.COM – Le silence de Khalife Sall sur les questions brûlantes de l’heure amène de nombreux observateurs à soupçonner qu’il existe un pacte secret entre Macky Sall et lui, depuis sa libération en 2019. Les plus téméraires sont même allés jusqu’à penser que l’ex-maire de Dakar voudrait intégrer le “gouvernement d’Union  nationale”, ainsi annoncé. Interrogé par EnQuête, Babacar Aba Mbaye, qui fait partie de l’entourage de premier cercle de Khalifa, déclare juste que ce dernier « a dépassé la logique de postes ».  

Babacar Aba Mbaye, proche de l’ex-maire de Dakar, précise qu’une éventuelle entrée de Khalifa Sall au gouvernement n’a pas été partagée avec la coalition Taxawu Senegaal.

Cependant, dit-il à EnQuête qui a réalisé un large dossier sur le Gouvernement d’union nationale, l’ancien maire de Dakar a dépassé la logique de postes. Il a montré, ajoute-t-il, que c’est un homme de principe qui a pour but de conquérir le pouvoir. “Ce qui est important, c’est ce qu’il faut faire et cela revient entièrement au président de la République qui conduit le Sénégal. Dans la gestion de la Covid-19, nous lui avons donné carte blanche et la situation est ce qu’elle est. C’est à lui d’agir et de chercher les hommes qu’il faut. La question, pour nous, n’est pas une question de poste ou d’union nationale, mais plutôt de sauver le pays et c’est l’option de Khalifa Sall’’.

EnQuête a aussi interrogé Dr Maurice Soudieck Dione, enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de St-Louis.  Dione est d’avis que le gouvernement d’union nationale n’est pas une bouée de sauvetage’’ L’enseignant-chercheur ne trouve aucune pertinence à la  mise en place d’un gouvernement d’union nationale au Sénégal. Pour Maurice Soudieck Dione, le pays ne fait pas face à une crise politique, comme le cas du Mali voisin, mais plutôt à une crise sanitaire liée au coronavirus. Aux yeux du docteur en science politique, ce type de gouvernement ne sera pas une bouée de sauvetage pour aider l’Etat à faire face à ses multiples fronts.