NETTALI.COM – Le litige foncier concernant les 300 ha est en passe d’être résolu. C’est ce que semble avancer Babacar Ngom. Le patron de la Sédima estime que le ministre Abdou Karim Fofana est sur le point de trouver une solution.

A la question de savoir si Babacar Ngom est prêt à rendre le titre foncier qui l’oppose aux populations de Ndengler, le Pdg de Sedima admet qu’une médiation est en bonne voie mais il y a des gens, tapis dans l’ombre qui ravivent le feu.

Est-ce que je vais rendre à Ndengler ce terrain ? Si je voulais le faire je l’aurais rendu à ceux qui me l’avaient donné, ceux de Djilakh. Car je ne peux pas faire toutes les démarches, obtenir tous les papiers et rendre le terrain à Ndingler. L’affaire est entre les mains du ministre Abdou Karim Fofana. Mais dès qu’on s’approche d’une solution, certains essaient de tout torpiller.  Ils ne veulent pas qu’il y ait solution“, a-t-il laissé entendre devant un panel de journalistes.

Malgré ce qu’il appelle “sabotage”, Babacar Ngom espère que le ministre de l’Urbanisme, qui a pris cette affaire en main, pourrait arriver à une issue heureuse.

C’est l’Etat qui peut le faire et les choses sont en bonne voie. Le ministre Abdou Karim Fofana est allé à Ndingler, à Djilakh, à la ferme de Sédima. Il a même convié des réunions chez lui dans une bonne atmosphère.  Il a eu une idée de solution sur laquelle on a discuté et nous avançons. Mais certains sont encore venus pour tout gâcher. Nous voulons qu’une solution soit trouvée. De plus, ceci n’est pas un problème. C’e sont eux qui en ont fait un problème. Mais on pouvait ne pas en arriver là“, précise-t-il.