NETTALI.COM – Le manager de Viviane Chidid, Djidiack Diouf, placé sous mandat de dépôt depuis le 12 février 2020, pourrait bientôt recouvrer la liberté. En effet, le supposé cerveau de l’association «de malfaiteurs» a obtenu une liberté provisoire accordée par la chambre d’accusation.  

L’affaire de trafic présumé de visas Schengen dans laquelle serait impliqué le manager de la reine du «Djolof Band», Viviane Chidid, connaît un rebondissement. En effet, son co-prévenu, Mamadou dit «Petit» Mbaye, présenté comme le cerveau de cette présumée association de malfaiteurs, a obtenu une liberté provisoire accordée par la chambre d’accusation après le refus du juge d’instruction.

Placé sous mandat de dépôt depuis le 12 février 2020 par le juge du huitième cabinet, Mamadou Seck, Djidiack Diouf avait également vu sa demande de liberté provisoire rejetée.

«Comme le supposé cerveau a décroché la liberté provisoire, on espère voir  les autres en bénéficier», confie une source proche du dossier.

Figure médiatique de cette «affaire», Djidiack avait été incarcéré à la Maison d’arrêt de Rebeuss avec, outre Mamadou Mbaye dit «Petit», B. Ndiongue, Kébé et Soumaré, tous présentés comme des membres d’une «mafia» spécialisée dans le trafic de visas, vers l’Europe, principalement.

Entendu au fond du dossier le 23 mars 2020,  Djidiack Diouf avait saisi l’opportunité de la pandémie du coronavirus pour introduire une demande de liberté provisoire (Lp). Malheureusement pour lui, sa requête a été rejetée. Aujourd’hui, il espère que sa demande, qui devrait être bientôt introduite auprès de la chambre d’accusation, va être enfin acceptée.