NETTALI.COM- En faisant le point mensuel sur l’évolution de la pandémie, Dr Abdoulaye Bousso, a fait savoir qu’il y a plus de 200 personnes qui refusent d’aller dans les centres de traitement. C’est l’option des autorités sanitaires d’intégrer dans leur stratégie la prise en charge à domicile.   

Après le confinement à domicile pour des cas suspect de Coronavirus, l’option de la prise en charge à domicile est envisagée, d’autant que la capacité d’accueil des centres de traitement risque de déborder. Il s’y ajoute que, d’après Docteur Abdoulaye Bousso, certaines personnes infectées refusent de rejoindre lesdits centres.

« Nous avons vu que certaines populations remplissent des conditions pour être prises en charge à domicile, mais, il y a un fait important qui nous pousse à y aller, parce que nous avons des cas de refus », a-t-il expliqué.

Selon son argumentaire, « avec l’augmentation de la stigmatisation, il y a eu des cas de refus ». « Nous en avons plus de 200 personnes qui refusent d’aller dans les centres de traitement. Ces personnes, nous ne pouvons pas les abandonner. Nous sommes obligés de les prendre en charge et c’est dans ce cadre là que cette stratégie va être développée et renforcée parce qu’à ce jour nous avons déjà plus de 200 personnes entre Dakar et Diourbel qui ont été guéries à domicile », a expliqué le directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire ( Cous).

Et de poursuivre : « nous avons une meilleure maitrise, une meilleure connaissance de la transmission de cette maladie et nous savons qu’une personne peut être positive et vivre en famille en respectant les mesures barrières suivies par les équipes du ministère de la Santé et de l’action. C’est une proposition qui va nous permettre de soulager les structures de santé hospitalières et extra hospitalières et de mettre l’accent sur certaines structures pour les personnes qui ont des symptômes. Parce qu’il y les cas sévères qui doivent être pris en charge dans les structures de santé ».