NETTALI.COM – La Confédération des syndicats autonome du Sénégal (CSA) plaide pour la poursuite judiciaire des jeunes qui ont attaqué des travailleurs de la Croix-rouge. La commune de Diameguene, dans la banlieue dakaroise, a été le théâtre de ses faits, le 27 mai passé.

Les jeunes qui ont attaqué des travailleurs de la Croix-Rouge, le 27 mai dernier à Diamaguene, en banlieue dakaroise, suscitent la colère de la Confédération des syndicats autonomes du Sénégal (Csa) qui plaide pour des poursuites judiciaires à leur encontre.

“Dans ce contexte de panique et de perte de sang-froid dû à cette pandémie, la CSsa interpelle les autorités étatiques sur la nécessité de faire respecter la loi et d’assurer la sécurité des populations. Les agresseurs de ces honnêtes travailleurs ne peuvent pas et ne doivent pas s’en tirer sous quelque prétexte que ce soit”, dénonce la CSA ; exprimant sa solidarité aux travailleurs de la Croix-Rouge sénégalais  dont leur syndicat est affilié à leur confédération et réaffirme sa disponibilité à leur apporter son soutien et son accompagnement pour que ces actes d’agression ne restent pas impunis.

Le Secrétariat exécutif national de la Csa dans un communiqué reçu hier à nettali  “appelle les populations à plus de retenue, de responsabilité, de tolérance et de solidarité, en cette période de pandémie”. “Nous avons l’obligation de nous serrer les coudes pour nous préparer à des lendemains incertains. La Covid- 19 n’est pas encore vaincue et la situation de l’économie nationale augure des lendemains difficiles pour les travailleurs, tous secteurs confondus, particulièrement pour le secteur informel’’, encourage la Csa.

Sur ce, elle appelle ces derniers à poursuivre leur “noble mission’’, parce qu’aujourd’hui, plus que par le passé, les populations ont besoin d’eux.