NETTALI.COM – Ndèye Seck, décédée avant-hier suite à une très longue maladie liée au diabète, a été inhumée à Tivaouane. Elle a tiré sa révérence à l’hôpital Saint Jean de Dieu où elle a été conduite par sa fille.

Son état de santé s’était empiré quelques jours avant sa mort. C’est alors que sa fille, Fatou Mbaye, a décidé de la conduire à l’hôpital Saint Jean de Dieu où elle a tiré sa révérence, ce samedi, dans la dignité.

«Elle savait qu’elle allait partir. Mais elle est restée digne et sereine. Elle m’a fait beaucoup de confidences», renseigne sa fille Fatou Mbaye qui révèle que sa mère souffrait de diabète. Elle se rendait, chaque année, aux Usa auprès de ses enfants pour des soins médicaux. Elle est récemment revenue au Sénégal à la vieille de la déclaration de l’état d’urgence en mars dernier.

“Elle était très généreuse. Quand elle est revenue des Usa, elle a distribué des cadeaux aux voisins. Même sur son lit d’hôpital, elle continuait à discuter avec moi et à me donner des conseils. Elle a quitté ce bas monde sans trop souffrir à l’hôpital Saint Jean de Dieu. Elle a recommandé à ses enfants d’être unis et solidaires.D’ailleurs, cela a toujours été ses propos. C’est une mère qui a œuvré pour que ses enfants soient soudés», souligne-t-elle.

Inhumée à Tivaouane

Les habitants de son quartier sont unanimes sur son sens du partage et de la solidarité. «Elle m’a soutenu. C’est pourquoi d’ailleurs, je lui ai donné le nom d’une de mes filles», confie son percussionniste Mbaye Guèye Niang.
Pape Amadou Sall, secrétaire administratif de l’Union régionale du Ps est, lui, aussi apporter son témoignage sur le défunt.  IL dira que Ndèye Seck «Signature» était une vaillante militante du Parti de Senghor. «Elle était très amie au couple Collin. Jean Collin aimait beaucoup le couscous. C’est Ndèye Seck «Signature» qui le préparait pour Mariane Collin. Elle avait des relations exceptionnelles avec plusieurs responsables du Parti socialiste», témoigne-t-il.

Ndèye Seck «Signature» a été inhumée, ce dimanche, selon ses dernières volontés, au cimetière «Khalkhouss» de Tivaouane.