NETTALI. COM- Le conseil communal de Goudomp est très remonté contre les forces de sécurité suite à des violences exercées sur des citoyens avant l’heure du couvre-feu.  Les autorités sont interpellées. 

Le mardi dernier, un couple, un homme et une femme enceinte, ont été tabassés à Goudomp par un groupe d’hommes en civil avant l’heure du couvre-feu. Le même jour, un autre jeune homme a été également malmené, brutalisé et blessé à la mâchoire par le même groupe.

Selon la RFM, l’armée et la gendarmerie, qui sont soupçonnées d’être derrière ces actes de violences, ont démenti.

Toutefois, le conseil communal de Goudomp a tenu à alerter les autorités sur ces faits.  ” Vu toutes ces violences-là, nous avons jugé nécessaire de gérer cela avec responsabilité. Nous avons rencontré le préfet pour lui signifier cela. Nous avons également rencontré le maire pour lui faire part de la situation.  Si ce n’est ni les militaires, ni les gendarmes, l’heure est donc grave. Car nous ne savons pas qui sont les auteurs de ces violences. Nous sommes à l’écoute des autorités », informe le président du Conseil communal Sidy Sakho. Lequel a fait savoir qu’ils ne voudraient pas prendre une décision sans au préalable en parler aux autorités.