NETTALI. COM- Le mariage de Bara Guèye avec Seynabou Diene dite Zeyna, qui a fini à la Section de recherches, s’est prolongé ce lundi à la barre des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar. Le couple et leurs invités ont été attraits pour violation de l’état d’urgence. Seul l’époux a été relaxé.

Les prévenus Bara  Guèye (Patron clean Oil), Seynabou Diène, Marième Mané, mère de la mariée, Aliou Niang alias Niang kharagne Lo, Ndeye Fatou Diouf (cantatrice), Alassane Mbaye (griot des VIP), Ndèye Marie Diallo alias Adja Diallo et Mansour Ndao ont comparu libres, ce lundi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils sont tous poursuivis pour violation de l’état d’urgence notamment l’interdiction de rassemblement.

A l’exception de Bara Gueye qui a été relaxé purement et simplement, tous les autres prévenus ont été condamnés à une peine de 2 mois assortie de sursis et une amende de 100 mille francs CFA pour chacun.

En effet, les faits se sont déroulés lors du mariage de Mbaye Guèye et Seynabou Diene. Une union qui a été célébrée en grande pompe en cette période de couvre-feu.  Ce, d’autant plus que non seulement la fiesta violait allégrement la loi sur l’état d’urgence.

Cette bamboula a été immortalisée par Niang Kharagne Lô qui l’a diffusée sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, le snapeur a été le premier à tomber dans la nasse de la section de recherches. Cuisiné, il leur a balancé toutes les vidéos de la cérémonie. Le reste était un jeu d’enfants pour les enquêteurs. Tous les autres prévenus ont été arrêtés. Ils ont passé deux nuits à la section de recherches sous le régime de la garde-à -vue avant d’être déférés au parquet vendredi. Entendus, ils ont été tous inculpés avant de bénéficier une liberté provisoire.

Devant le prétoire, les prévenus ont nié les faits mais, ils se sont tous confondus dans des excuses en regrettant leur acte.

La mère de la mariée a, devant le prétoire, indiqué qu’elle n’avait invité personne. Ceux qui ont pris part à la cérémonie, laisse-t-elle entendre, sont venus de leur propre gré.

La mariée a abondé dans le même sens. Elle a révélé avoir informé ses amis de son mariage mais elle ne les a pas invités.

Mais, Niang Kharagne Lo ne semble pas être d’accord avec cette affirmation de la mariée. Il dit avoir pris part à la cérémonie parce qu’il a été officiellement invité.

Itou pour Adja Diallo qui déclare que c’est la mariée qui l’avait invitée et elle y était pour l’honorer.

Pour sa part, Mansour Ndao renseigne qu’il a fait le déplacement parce qu’il considérait la mariée comme sa propre sœur.

Les chanteurs Alassane Mbaye et Ndèye Diouf se sont confondus dans des excuses.

Quant à Bara Gueye, il a déclaré que c’est après la prière du crépuscule qu’il a été chez sa femme et c’était pour consommer son mariage. « Je n’y avais pas trouvé de rassemblement. Il n’y avait que ma belle-famille sur place », dit-il.

Le maitre des poursuites a requis l’application de la loi. Mais, auparavant, il a déploré le comportement des prévenus. Il les a invités à respecter les mesures qui ont été prises par les autorités pour couper la chaine de transmission de la maladie.

Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe. Pour eux, le délit n’est pas constitué car, l’élément moral fait défaut. Au final, les prévenus ont écopé d’une peine avec sursis.