NETTALI. COM- Me Abdoulaye Tine  salue la décision du chef de l’État autorisant maintenant le rapatriement des dépouilles des émigrés morts du Covid-19. Il demande, cependant, une réparation pour les familles dont leurs proches ont été déjà enterrés.

” On restera modeste. Je pense que le président a décidé de réhabiliter les familles et les défunts dans leurs droits ou libertés fondamentales qui étaient bafoués” espère l’avocat au barreau de Paris. Et d’ajouter :” Nous l’avons dit, cette décision n’avait aucune justification scientifique. Or, en matière d’exception, quand on prend une mesure, il faut y adjoindre la justificative technique ou scientifique pour montrer qu’elle n’est pas arbitraire”.

Aujourd’hui, fait-t-il remarquer, ” Le président de la République a été obligé de se rendre à l’évidence parce que à la Cour suprême, c’est le contraire qu’on nous a dit. On nous a dit que la mesure était justifiée par la nécessité de protéger un ordre sanitaire. Cela traduit que la Cour suprême était dans l’erreur. Ce qui est blâmable aurait été de persister dans l’erreur”.

Satisfait de la nouvelle décision, Me Tine  ajoute : ” On ne peut que se féliciter de la décision du président Macky Sall”.

Quid des Sénégalais qui ont déjà été enterrés sur place? Le conseil soutient  qu’il va falloir, dans le cadre de la mise en œuvre de cette mesure, réparer ce qui s’est passé. ” Il va falloir intégrer l’exhumation des personnes enterrées si leurs familles le souhaitent toujours dans le strict respect du protocole sanitaire et des règles internationales à la matière”.