NETTALI.COM – Le secrétaire général du ministère de la Femme, de la Famille et du Genre a fit hier le bilan d’étape des opérations entamées  pour protéger les enfants de la rue contre le coronavirus

En clair, lors du point de presse quotidien sur la situation de la pandémie, il a  révèlé que 2 015 enfants sont retirés de la rue. Parmi eux, 205 recensés viennent d’autres pays. Ils sont âgés entre 4 et 17 ans. Sur ce total susmentionné, 1 219 ont été renvoyés dans leurs familles disséminées entre Diourbel, Fatick, Kaffrine, Kaolack, Tambacounda, Kolda, Thiès et Louga.

En outre, renseigne le secrétaire général, une cinquantaine d’enfants de la rue ont été infectés par la Covid-19. Leur prise en charge s’effectue dans les services sanitaires et certains sont guéris. Malgré ces opérations, les enfants continuent d’errer dans les rues, constate Mame Ngor Diouf, et sans protection. Ce qui les expose à la maladie à coronavirus et en fait des vecteurs de propagation, a-t-il fait remarquer.

En appoint aux mécanismes déjà en place, est annoncée la mise sur pied d’un dispositif spécial de protection sanitaire et sécuritaire des enfants en situation de risques liés à la Covid-19. Il s’articule autour de quatre axes que sont : le retrait systématique des enfants de la rue, leur mise à l’abri, leur prise en charge d’urgence ainsi que le secours et le sauvetage de tous les enfants concernés. En effet des centres d’accueil de ces enfants ont été aménagés par le ministère de la Femme, dans le but de les recevoir. Au bout du processus, est prévue l’organisation systématique du retour de ces enfants dans leurs familles d’origine et le signalement de ceux étant de nationalité étrangère pour leur rapatriement.