NETTALI.COM – Président de Brescia, actuelle lanterne rouge de Serie A, Massimo Cellino n’est décidément pas satisfait de la saison effectuée par sa recrue phare de l’été dernier, Mario Balotelli (29 ans, 19 matchs et 5 buts en Serie A cette saison).

Après son craquage du mois de novembre, lorsqu’il avait tenu des propos racistes, le dirigeant en a remis une couche et épinglé l’attitude de Super Mario mardi dans l’émission Teletutto. “Je le voulais. Nous attendions quelque chose plus de sa part mais qui n’est malheureusement pas venu. Mario se met en avant pour des raisons autres que le football comme le chat et Twitter et ce n’est pas une bonne chose pour moi, a déploré l’Italien. Dans certaines attitudes hors du terrain, il s’est révélé trop superficiel, un enfant.

Cellino admet tout de même que le club a sa part de responsabilité. “Cependant, ce serait réducteur de penser que nous serons relégués en Serie B à cause de lui. Il n’a pas été bien géré : si un enfant est mal éduqué, c’est toujours la faute des parents“, a conclu le dirigeant en faisant référence à l’encadrement de Brescia.

Malgré un contrat courant jusqu’en juin 2022, l’ancien Niçois et Marseillais ne devrait pas s’éterniser au sein de son club de coeur.