NETTALI.COM – Constater de visu la qualité des installations de son département dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. C’est ce qu’a fait le ministre en charge de la Santé, en se rendant  dans la région naturelle de Casamance vendredi, une semaine après la mémorable sortie du Pr. Seydi.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, s’est rendu ce vendredi dans le sud du pays. Cela, pour visiter les salles d’isolement mis en place dans le cadre de la prise en charge des malades du Covid-19.

A Ziguinchor et à Sédhiou, il a rassuré sur la qualité des installations. « Tous les centres de traitement des épidémies (Cte) seront aux normes et le personnel médical qu’il soit dans les centres de traitement ou ailleurs sera protégé comme il se doit », dira-t-il.

Abdoulaye Diouf Sarr a décerné un satisfecit à ses services devant le temps record pour mettre en place un centre d’accueil adéquat pour les malades du Covid-19.

Il a également fait part de la décision du ministère de la Santé et de l’Action sociale d’accroître le nombre de lit et les équipements nécessaires au bon fonctionnement du centre de traitement.

Pour mémoire, la capitale du Packao a enregistré 58 cas de Covid-19 tous originaires du village de Manconoba, dans la commune d’Oudoucar (département de Sédhiou).

Le ministre a exprimé son souhait de se rendre au centre hospitalier régional de Tambacounda.

Cette visite de Diouf Sarr intervient une semaine après que chef  de service des maladies infectieuses de Fann, Pr Moussa Seydi, a, dans des propos rapportés par une certaine presse, déploré le manque d’équipements au service de réanimation de l’hôpital de Ziguinchor.

« Le service de réanimation de Ziguinchor n’est   pas fonctionnel. Il n’est pas concevable que l’hôpital de Ziguinchor n’ait pas de service de réanimation performant alors qu’il y a une UFR santé », s’indignait Seydi.