NETTALI.COM – Condamné à 20 ans de prison ce mardi par la Justice ivoirienne, Guillaume Soro reste droit dans ses bottes. Exilé en France, l’ancien Premier ministre ivoirien assure que cette sentence ne l’émeut absolument pas.

Reconnu coupable de «recel de détournement de deniers publics» et «blanchiment de capitaux» par le tribunal correctionnel d’Abidjan, Guillaume Soro a été condamné ce mardi à 20 ans de prison ferme. Ce, au terme d’un procès boycotté par ses avocats. D’ailleurs, l’ancien chef de la rébellion ivoirienne vit en exil depuis quelques mois. Mais près d’une vingtaine de ses partisans sont en détention depuis fin décembre 2019.

Malgré cette main lourde de la Justice ivoirienne, Soro reste, lui, droit dans ses bottes. Sur sa page Facebook, il commente le verdict : «Je reste candidat à la présidentielle et je gagnerai. C’est une sentence qui ne nous émeut absolument pas.» Et de poursuivre : «La parodie de procès à laquelle nous avons assisté ce jour est la preuve ultime que l’Etat de droit est définitivement enterré par Alassane Ouattara