NETTALI.COM  – Dans sa lutte contre la propagation du Covid-19, le gouvernement du Sénégal a décidé de mettre l’accent sur la traque des cas asymptomatiques. Pour le ministère de la Santé et de l’Action, c’est la meilleure stratégie pour freiner la contamination communautaire.

Les cas communautaires hantent le sommeil des autorités sanitaires engagées dans la lutte contre le Covid-19. Et le constat est que ces cas sont favorisés par ceux que les professionnels de santé qualifient d’asymptomatiques. Il s’agit de personnes infectées par le virus et qui ne présentent aucun symptôme. “Ces gens-là ne sont pas malades. Parfois, ils n’ont même pas de fièvre. Pourtant, ils peuvent transmettre le virus à d’autres personnes“, explique un médecin. Pis, ces asymptomatiques se déplacent beaucoup car n’étant pas malades.

Ainsi, ayant compris la gravité d’une telle situation, le ministère de la Santé et de l’Action a décidé de lancer la traque contre les asymptomatiques. “Dans le cadre de la détection des cas, j’ai demandé à mes services d’augmenter considérablement le nombre de prélèvements effectués par jour afin de permettre l’identification d’un maximum de porteurs asymptomatiques“, a déclaré ce vendredi Abdoulaye Diouf Sarr. Autrement dit, on risque d’aller vers des tests massifs afin d’isoler les porteurs asymptomatiques qui constituent un danger pour les autres surtout les personnes âgées ou souffrant d’autres pathologies.

Le ministre de la Santé s’inquiète également pour son personnel. Ainsi après avoir encouragé ses agents dont il salue l’engagement, Abdoulaye Diouf Sarr soutient avoir demandé à ses services “un renforcement continu des moyens de protection du personnel de santé“.