NETTALI.COM – Le dossier était presque bouclé, mais du fait de la complexité de l’affaire, la Section de recherches de la gendarmerie a été activée pour gérer le dossier de la mort de Hiba Thiam. La brigade de recherches de Faidherbe a été ainsi dessaisie au profit de ses collègues de la Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane.

La Section de recherches de la gendarmerie de Colobane va reprendre l’enquête  (constatations, reconstitution des faits, auditions, confrontations, …). Bref tout depuis le début de l’enquête.

D’ailleurs, Dame Amar, Louty Bâ, Diadia Tall, Djibril Ndiogou Bassel dit «Nékh», Fatima, Alia etc ont été transférés à la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane qui gère désormais l’affaire.

Selon nos informations,  les enquêteurs de la Section de recherches ont repris l’enquête à zéro et ont auditionné à nouveau tous les mis en cause.

En attendant les résultats de l’autopsie ordonnée par le procureur de la République du tribunal de grande instance de Dakar, Serigne Bassirou Guèye, c’est le certificat de genre de mort qui sera déterminant pour la suite de l’enquête puisqu’il permettra de conforter ou d’infirmer les causes du décès de Hiba Thiam.

Les résultats de l’autopsie attendus

Pour rappel, c ’est dans la matinée du 4 avril que les sapeurs-pompiers ont été alertés de la découverte d’un corps sans vie aux Almadies. La victime, Hiba Thiam, âgée de 28 ans, a été retrouvée inerte dans un appartement meublé, après avoir vomi du sang pendant plusieurs heures.

Selon des informations, le local où le drame a eu lieu a été loué par un membre de la bande d’amis pour l’organisation d’une soirée privée. Mais, la partie a pris une tournure malheureuse quand Hiba Thiam a piqué un malaise, vomissant du sang.

Des sources confient que «ses camarades l’ont abandonnée sur place, à l’exception d’une seule personne qui a tenu à appeler les secours. Mais, ces derniers n’ont pas pu la sauver».

Certaines indiscrétions lient le décès de la jeune fille à une consommation de drogue. Une thèse pas encore confirmée par les premiers éléments de l’enquête.

D’après des informations, les éléments de la Brigade de recherches de la gendarmerie de Dakar-Plateau à qui l’enquête a été confiée, n’ont pas trouvé de trace de drogue dans l’appartement. Les enquêteurs comptent beaucoup sur les résultats de l’autopsie du corps de Hiba Thiam pour déterminer si les causes de la mort de la jeune femme sont liées, comme il se murmure dans les milieux dakarois, à une consommation substance illicite.

Pour l’heure, l’enquête a conduit à l’interpellation de Diadia Tall, bien connu dans le petit monde de la fête à Dakar, Louty Bâ, une certaine Alia, une autre fille Fatima dite «Poupette», un jeune homme surnommé «Nékh».

A noter que Dame Amar lui, a été arrêté le samedi 4 Avril dans un appartement où il s’était abrité.

Les six personnes interpellées ont été gardées à vue tout le week-end dernier à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Faidherbe, en attendant la suite de l’enquête sur cette affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

Le corps a été transporté à la morgue de l’hôpital Aristide et une autopsie ordonnée pour déterminer les circonstances de sa mort. Automatiquement, la Brigade de gendarmerie de Ngor avait ouvert une enquête avant d’être dessaisie au profit de la Brigade de recherches de Faidherbe. Le dossier finira par être confié à la Section de recherches de la gendarmerie, sise à la Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane.

La garde à vue des mis en cause a été prorogée.

Plusieurs avocats, à savoir Mes Tom Diagne, Ciré Clédor Ly, Bamba Cissé, Ameth Ba… ont été déjà constitués dans ce dossier qui va faire beaucoup de vagues.