NETTALI.COM – C’est avec une voix empreinte d’émotion que Roland Courbis, membre de la Dream Team RMC a salué la mémoire de Pape Diouf, ancien président de l’OM (2005-2009), décédé mardi après avoir contracté le coronavirus.

“ca fait 8 jours de tristesse. Et en plus, on ne s’y attendait pas du tout. Ces derniers jours, entre certains proches, Michel Hidalgo et Pape ce soir, c’est une période qui n’est pas évidente. Autant on savait Michel était malade et non pas du virus, Pape était en pleine forme il y a quelques jours. Il faisait partie du paysage de la région, de l’OM. C’était un garçon plaisant, et c’était un plaisir de l’écouter parler. Il avait eu la chance et la qualité d’être intelligent et instruit en même temps. Pour moi c’est énorme, je ne m’y attendais pas du tout. Je ne voulais même pas y croire. Avec lui c’est toute une époque qui disparaît. C’était un gars élégant, un journaliste très apprécié. Il avait sa façon bien à lui de parler. Quand tu parlais à Pape, tu te demandais si on parlait la même langue.

Robert Louis- Dreyfus voulait remettre de l’ordre dans le club et avait chargé Louis Acariès de trouver l’homme de la situation. Louis me tenait amicalement au courant. Dans sa mission, qui avait duré plusieurs semaines, il avait trouvé que la bonne idée pour le président de l’OM, c’était Pape. Il m’avait dit qu’il connaissait tout le monde, la région, le club, les joueurs, les médias, qu’il avait de la prestance. Avec toute cette liste, j’avais dit pourquoi pas. Ça a été une très bonne idée. Quand on voit ce qui se passe à la dernière intersaison (en 2009, ndlr), il est obligé de partir à cause de trahisons. Et avant de partir, il remplace Gerets par Deschamps, il s’occupe des recrutements. L’OM est champion l’année suivante. Il réunissait toutes les qualités pour être un bon président de l’OM.’’