NETTALI.COM – Dans un entretien en direct avec une chaîne argentine, la femme d’Angel Di Maria (32 ans, 26 matchs et 8 buts en L1 cette saison) confiait que l’ailier du Paris Saint-Germain vivait mal le confinement dans la capitale. Une sortie inappropriée pour le journaliste Frédéric Hermel qui a recadré le Parisien !

Quand on a deux neurones, c’est compliqué d’avoir une vie intérieure… Quelle indécence ! Quand on est millionnaire et qu’on vit dans un immense espace comme c’est le cas de Di María, on ne doit pas se plaindre publiquement, a réagi notre confrère en Espagne sur Twitter. Ici on entrepose les cadavres dans une patinoire… Alors les états d’âme d’un footballeur mieux installé que 99,99 % des gens…

Une réplique cinglante qui devra en tout cas bien calmer Di Maria et son épouse.