NETTALI.COM – Après la plainte déposée par le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr relatives aux fakenews distillées à propos du coronavirus,  la Section de recherches de la gendarmerie a auditionné, lundi 16 mars, le communicateur traditionnel, Abdoulaye Mbaye Pekh. Ce mardi, c’est au tour de la voyante Selbé Ndom et du chanteur Mame Goor Diazaka de faire face à la gendarmerie.

Convoquée depuis lundi, Selbé Ndom s’est présentée ce mardi dans les locaux de la Section de Recherches sise à la Caserne Samba Diéry Diallo. Elle a visionné devant les gendarmes la vidéo dans laquelle elle soutenait qu’il n’y a pas et n’y aura pas de coronavirus au Sénégal.

Interrogée sur ses déclarations, Selbé Ndom a regretté ses propos. Comme Abdoulaye Mbaye Pekh, ce lundi, elle a affirmé que c’est après avoir tenu ses propos qu’elle s’est rendue compte de l’existence du Covid-19. Pour corriger son erreur, elle a promis de faire une sortie pour sensibiliser les populations sur la question. Elle a été remise en liberté à la fin de son audition.

Le chanteur Mame Goor Diazaka lui aussi, auditionné par les gendarmes parce qu’il minimisait l’effet du coronavirus, a juré que ses propos ont été «déformés». Il a promis de jouer sa partition dans la sensibilisation car le coronavirus est une maladie  sérieuse. Lui aussi a été libéré après son audition.

Moustapha Mésséré, animateur religieux à Touba, a également été auditionné par les gendarmes.