NETTALI.COM – Initialement suspendu pour 8 ans en décembre 2015 de toute activité liée au football, avant de voir cette sanction réduite à 4 ans par le Tribunal Arbitral du Sport en mai 2016, l’ancien président de l’UEFA Michel Platini avait déposé, en décembre 2017, un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme pour contester la légalité de cette suspension.

Mais ce jeudi, le dirigeant français n’a pas obtenu gain de cause. “Au regard de la gravité des infractions commises, de la position élevée que M. Platini occupait au sein des instances de football et de la nécessité de rétablir la réputation de ce sport comme celle de la FIFA, la sanction infligée ne paraît ni excessive, ni arbitraire”, peut-on lire dans un communiqué officiel de la CEDH.

Pour rappel, Platini s’est vu reprocher un paiement, estimé à 1,8 M€ et jugé illégal, de la part de l’ex-boss de la FIFA Sepp Blatter.