NETTALI.COM –  Le militant panafricaniste Kemi Seba, au Sénégal pour les besoins de son procès en appel, est présentement retenu par la police à l’Aéroport international Blaise Diagne. C’est tout cas ce que rapporte un communiqué de son organisation.

« Kemi Seba le président de l’ONG Urgences Panafricanistes et Hery Djehuty Coordonateur Stratégique sont actuellement retenus par la police Sénégalaise à l’aéroport International Blaise Diagne », renseigne un communiqué de l’ONG.

Le Président de l’Ong Urgences panafricaines; qui a foulé le tarmac de l’aéroport ce dimanche, va répondre à la convocation de la Cour d’appel dans l’affaire du billet de Franc CFA brûlé en 2017.  Initialement annoncé pour le 11 novembre dernier,  le procès en appel de Kemi Seba s’ouvrira plutôt le lundi 24 février 2020.

Il est accusé d’avoir délibérément ou du moins, manifestement brûlé un billet vert de 5.000 FCfa le 19 août 2017 a, bien que l’entrée en territoire sénégalais lui avait été interdite, annoncé sa présence au procès. “…De fait, bien que interdit de territoire sénégalais depuis septembre 2017, Kemi Seba via ce procès possède une dérogation pour rentrer sur le territoire sénégalais et viendra donc s’exprimer et se défendre le 24 Février 2020 à 9h à Dakar “, a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Je serai de retour ce Dimanche 23 février à 16h35 à l’aéroport Blaise Diagne international au Senegal. Trois ans après avoir été déporté du pays de la teranga, je serai de retour ce Dimanche 23 Fevrier à l’aéroport Blaise Diagne International pour REPONDRE à ma convocation judiciaire comme UN HOMME (ou UNE FEMME) DE PRINCIPE SE DOIT DE LE FAIRE. J’assisterai donc le lendemain à mon procès qui débutera le Lundi 24 Fevrier à 9h. Je serai accompagné de mes avocats. Apaisé, sans rancune, sans colère, car je sais que Dieu me donne et me donnera encore plus raison demain pour chacun des sacrifices encourus pour notre peuple. Chers frères et sœurs. Nous avons DÉJA GAGNÉ », exhorte-t-il.

Cette affaire avait également valu à Kemi Seba son expulsion du Sénégal, après avoir été placé sous mandat de dépôt le 25 août 2017, puis acquitté en première instance par le Tribunal des flagrants délits de Dakar. Toujours engagé pour le démantèlement du franc CFA en Afrique francophone, Kemi Seba multiplie les initiatives dans les pays de la région. Non sans conséquence.