NETTALI.COM – La polémique autour du projet visant à placer Dakar sous statut spécial enfle. Ce samedi, Barthélemy Dias a interpellé les autorités coutumières locales sur ce projet.

Le 3e Penco traditionnel organisé par des habitants de Dakar-Plateau, avec la contribution de l’Entente des mouvements et associations de developpements (EMAD), a offert à Barthélémy Dias une tribune idéale pour interpeller, samedi, la communauté léboue sur le projet visant à placer Dakar sous statut spécial.

Le maire socialiste a commencé par reprocher à certains dignitaires lébous, qu’il n’a pas nommés, de n’avoir pas pris position contre l’arrestation de Khalifa Sall. « Tout le monde sait que Khalifa Sall avait été emprisonné pour des raisons purement politiques. J’aurais souhaité que cette fois-ci aussi qu’on puisse dire à nos oncles, à nos papas, qui ont en charge cette communauté, ils doivent savoir qu’ils sont des autorités et non des autorisés. Je pèse bien mes mots, moi je suis né dans cette ville, j’ai grandi dans cette ville, j’habite dans cette ville. Mais une autorité ça assume des responsabilités. Un autorisé ça exécute des instructions. Et le Grand-Serigne de Dakar est autorité. Il a la responsabilité morale, premièrement, ensuite politique, parce que c’est un homme politique et on fait de la politique, de dire au président Macky Sall que trop c’est trop. On ne va pas tourner autour du pot : Dakar aux Dakarois ».

Expliquant le bien-fondé de son interpellation, il renchérit : « Dakar est la seule ville du Sénégal qui a un statut constitutionnel. Dans la Constitution du Sénégal, seul Dakar est reconnu comme ville. On dit : « Dakar est la capitale du Sénégal ». Comment alors vous (Macky Sall) pouvez transformer Dakar en district. La capitale des Etats-Unis, c’est le district de Columbia.  C’est la seule ville des Etats-Unis qui n’est pas représenté ni au Congrès américain, ni au Sénat ».

De l’avis de Barth, si Benno Bokk Yakaar avait réellement gagné aux législatives et la présidentielle et à Dakar, elle n’aurait pas besoin de recourir à ce « statut spécial ».

« Suivez mon regard ! Dakar a 7 députés, ça dérange le pouvoir de ne pas être capable de gagner démocratiquement les 7 postes. Ils ont dit qu’ils ont gagné les 7 postes de Dakar. Ils ont dit qu’ils ont gagné l’élection présidentielle à Dakar. Où se trouve la logique ? Pourquoi vous ne voulez pas organiser des élections locales ? Et pourquoi vous voulez mettre Dakar sous statut spécial ? », s’interroge-t-il.

Barthélémy Dias de demander au pouvoir de lui dire ce qu’il projette de faire, pour qu’ils puissent apporter la riposte appropriée.

« Le combat ne se limite pas au statut Dakar, le président Macky Sall doit donner aussi les cartes d’électeur », alerte-t-il l’auditoire.

Le maire de Mermoz Sacré-Cœur d’exhorter les Dakarois à fait comme les pêcheurs de Guet-Ndar qui ont fait reculer l’Etat, sur la question des licences.