NETTALI.COM – Qu’est ce qui a dû bien se passer lors de l’accident de la circulation du journaliste Pape Alé Niang dans la nuit du vendredi au samedi , soit aussi vite ébruité ? Ce que l’on sait, c’est que malgré tous les commentaires par ci par là sur le sujet, le journaliste Pape Alé Niang a été purement et simplement relaxé, le vendredi matin 21 février. Celui-ci d’ailleurs n’a manqué de réagir sur Zik FM pour manifester son étonnement quant au déroulement des événements.

Le journaliste confie avoir été entendu de 23 h à 4 h du matin. L’auteur du livre “Scandale au coeur de la République : le dossier du Coud’” soupçonne un complot ourdi contre sa personne. “En un laps de temps, souligne-t-il, toute la presse était au courant’”. Qui, se demande-t-il, a donné l’information ? Qui a le privilège, après un accident, de faire déplacer le commandant de la circulation… ?

Poursuivant ses explications, le journaliste de se faire plus précis : “Nous sommes restés ensemble de 23 h jusqu’à 4 h du matin. Les policiers qui étaient là m’ont tous dit qu’ils savent pourquoi je suis là. Ils m’ont conseillé de rester zen, déterminé par rapport à mes convictions. Je tiens à préciser que nous assumons tout ce que nous avons fait. Et nous n’allons pas reculer d’un iota’”.