NETTALI.COM – Les chiffres sont alarmants et la question de la sécurité alimentaire est plus que jamais relancée. Selon l’OMS, plus de 91 millionsd’hommes  tombent malades en Afrique, entraînant 137.000 décès dues aux maladies d’origine alimentaire.

Selon les estimations de l’OMS, au niveau mondial, presque une personne sur 10 tombe malade chaque année à cause des maladies d’origine alimentaire entraînant 420.000 cas de décès par an dont le tiers chez les enfants de moins 5 ans.
Dans la région africaine, plus de 91 millions d’hommes tombent malades, entraînant 137.000 décès. Ce qui représente 1/3 de la mortalité mondiale due aux maladies d’origine alimentaire. Les maladies diarrhéiques sont responsables de 70% de la charge de ces maladies d’origine alimentaire“, a déclaré la coordinatrice du projet Amélioration de la surveillance intégrée et de réponse aux Urgences de Sécurité sanitaire des Aliments (PNRUSSA), Mme Lèye, Mame Diarra Faye.

Au Sénégal, les maladies d’origine alimentaire sévissent de façon récurrente. Cet état de fait est accentué par de nombreux facteurs parmi lesquels la prolifération de la vente des aliments sur la voie publique, les changements notés dans les modes de préparation et de transformation des aliments, la mondialisation des échanges, le développement des technologies et de la restauration hors foyer de plus en importante“, ajoute-t-elle.

A noter que la coordinatrice du projet amélioration de la surveillance intégrée et de réponse aux Urgences de Sécurité sanitaire des Aliments (PNRUSSA) s’exprimait ce mardi en marge d’un atelier sous-régional de formation sur l’analyse des risques pour mieux répondre aux urgences de sécurité sanitaire des aliments. Atelier organisé par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).
Une rencontre qui a regroupé une vingtaine de participants représentant des autorités compétentes ayant une prérogative dans la sécurité sanitaire des aliments au Sénégal et Burkina-Faso.