NETTALI. COM – Le président turc Reccep Tayyip Erdogan devrait effectuer une visite à Dakar, peu de temps après que le gouvernement a, en Conseil des ministres, adopté un projet de texte sur la non double-imposition entre les deux pays. Ce qui déclenche un faisceau d’interrogations chez le coordonnateur du Forum Civil, d’autant plus que le président Macky Sall s’est engagé récemment à restreindre le champ des exonérations fiscales.

Le président Erdogan projette de venir à Dakar le 28 janvier prochain, pour son quatrième voyage au pays de la Teranga, en sept ans. Cette visite doit intervenir après que le 18 décembre 2019, le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la Convention entre le Gouvernement de la République du Sénégal et le Gouvernement de la République de Turquie, en vue d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôt sur le revenu, signé à Antalaya le 14 novembre 2015.

L’affaire suscite des interrogations chez Birahim Seck qui alerte sur cette tendance à signer des conventions de non-double imposition, alors que récemment, en conseil des ministres, le chef de l’Etat a affiché sa volonté de restreindre le champ des exonérations fiscales. « Le gouvernement, en voulant recadrer les exonérations, a adopté un projet de texte pour signer la non double imposition avec la Turquie. Pourquoi la Turquie devrait bénéficier de cette convention de non double-imposition ? », s’est interrogé Birahim Seck, lors d’un atelier national de lutte contre les flux financiers illicites, organisé par le Forum Civil, accompagné par Tax Justice Network Africa (Tjna).

« Il faut impérativement la transparence », invite M.Seck ; incitant  la direction des impôts et domaines à publier les rapports sur les dépenses fiscales.

Nous devons à la vérité de rappeler que le jeudi 17 janvier 2018, il a été adopté le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention entre le gouvernement de la République du Sénégal et le gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg pour l’élimination de la double imposition et la prévention de l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune, signée le mercredi 10 février 2016, à Luxembourg.