NETTALI.COM – Même si une certaine avancée a été notée après le dépôt de son préavis de grève, l’intersyndicale des travailleurs des collectivités territoriales du Sénégal n’a pas encore signé la fin de ses revendications. En conférence de presse ce mercredi, Sidya Ndiaye et ses camarades ont exprimé leur volonté de maintenir la pression jusqu’à avoir satisfaction totale, relativement à al mise en oeuvre de la Fonction publique territoriale.

Nous avions déposé le 21 novembre 2019 un préavis de grève par rapport au retard constaté dans la mise en oeuvre de la fonction publique territoriale. Il y a deux semaines de cela, le président de la République a signé le dernier décret qui complète l’architecture de la fonction publique territoriale.
En plus le ministre des Collectivités territoriales a convoqué un conseil supérieur qui a adopté une nouvelle feuille de route qui va nous permettre de suivre pas à pas le travail de la mise en oeuvre dans la fonction publique locale“, s’est réjoui le président de l’intersyndicale des travailleurs des collectivités territoriales du Sénégal, Sidya Ndiaye qui a par ailleurs remercié le président de la République pour avoir donné un coup d’accélérateur au processus.

Cependant, l’intersyndicale maintient son plan d’action dont le second jalon va concerner d’abord, la mise en place de la structure d’accueil dont la mission sera la gestion des effectifs, de la masse salariale et des carrières.
Ensuite, la modification du décret 2011-662 et enfin, le basculement de la pension des fonctionnaires territoriaux de l’Ipres au Fonds national de retraite (FNR).

Concernant toujours leur plan d’action, l’intersyndicale et le ministre de la fonction publique comptent mener une tournée nationale du 17 janvier au 15 février 2020 dans les quatorze régions du Sénégal.

A en croire Sidya Ndiaye, même si l’intersyndicale diffère la date d’une grève générale, elle maintient la pression pour un dénouement heureux de ce dossier.

Au retour de la tournée nationale, si nous ne sentons pas l’évolution de notre dossier, nous irons en grève générale“, prévient Sidya Ndiaye.