NETTALI.COM – Le Général Jean-Baptiste Tine, Haut Commandant de la Gendarmerie nationale et Directeur de la Justice militaire, a opéré à un vaste changement au sein de la Gendarmerie. L’objectif est d’impulser une nouvelle dynamique ainsi qu’un retour à l’orthodoxie. De Dakar à l’intérieur du pays, il a procédé à des changements importants et procédé à l’affectation de plusieurs cadres.  

Dans la stratégie du général jean Baptiste Tine, le rôle de conception, d’impulsion et de direction des opérations est rendu à l’Etat major de la gendarmerie. Le général il s’appuiera ainsi sur des colonels expérimentés, tous diplômés de l’enseignement militaire supérieur.

Dans ce nouvel organigramme, le colonel Papa Diouf prend en charge les opérations. Dorénavant, il aura la conception, la coordination, la conduite de l’ensemble des actions de la gendarmerie, pour assurer la sécurité du pays. La lutte antiterroriste sera son dada quotidien, en liaison directe avec les légions de gendarmerie.

Le colonel Amacodou Fall, ancien commandant de l’Ecole des officiers, l’officier réputé sérieux, travailleur et rigoureux, prend en charge les ressources humaines de la gendarmerie. Spécialiste des questions de formation,  il devra très vite rendre les gendarmes plus aptes à mener les multiples missions qui leur
incombent. Il lui appartiendra de déceler les meilleures ressources aptes à impulser les unités et commander sur le terrain. Le choix des hommes et leur formation continue sont aussi de sa ressort.

Précédemment chef de cabinet du général Cheikh Sène, le colonel Adama Guèye a été nommé adjoint logistique de l’Etat-major de la gendarmerie. Son expérience des unités en tant que commandant de légion et sa dernière expérience de collaborateur dévoué de l’ancien HC, lui ont donné un riche carnet
d’adresses à même de faciliter les relations logistiques de l’institution.

Le général Tine n’a toutefois pas épargné les unités élémentaires de la gendarmerie, alors que la plupart des commandants de légion ont été laissés en place. Beaucoup de jeunes commandants de compagnie ont été promus.

Les brigades ont aussi connu un chamboulement à leurs têtes

L’adjudant-chef Insa Seck qui commandait la Brigade de recherches de Dakar est le nouveau patron de la Brigade territoriale de Mbour. Le redouté adjudant-chef Mamadou Diagne qui commandait la Brigade territoriale de Vélingara devient le patron de la Brigade de recherches de Touba. Victor Lazar Sarr, désormais ex-patron de la Brigade de recherches de Ziguinchor, remplace ainsi Moussa Ndour à Kalifourou, frontière avec la Guinée Conakry, qui s’en va pour Koumpentoum où il prend les commandes de la redoutée brigade qui était commandée par le Major Tamsir Sané, froidement tué par «Peulh bou rafet» et sa bande lors d’une tentative de cambriolage du bureau de la poste de la localité. Babacar Ndiaye, dont les résultats ont été salués par les populations de la région orientale au lendemain de l’arrestation de la bande à «Peulh bou rafet», occupant jusqu’ici la Brigade de recherches de Tamba, devra déposer sa valise à la Brigade de Thiaroye.

Bakary Mané que les populations de Bakel réclamaient pour avoir mis à nu plusieurs bandes armées, débarque à la Brigade de Richard-Toll. Kéniéba, Oussouye, Bignona n’ont pas été épargnés. Leurs brigades seront respectivement dirigées par Alphousseyni Massaly qui quitte la Brigade de Thiaroye, Paul N. Nunez quitte l’Aéroport. Souleymane Diop devient le nouveau patron de la Brigade de Bignona. Le Commandant Bernabé Braye de la Brigade de Richard-Toll devient le boss de la Brigade de Saly. Waly Diouf CB de Keur Momar Sarr est remplacé par Ousmane Cissé qui revient d’une mission en Guinée-Bissau. Ismaïla Seydi quitte Koumpentoum où il était l’adjoint de feu Tamsir Sané pour atterrit au poste de Hann Mariste comme adjoint…

Nettali vous fournit la liste de tous les agents mutés.