NETTALI.COM – Le passage du franc Cfa à l’Eco ,” c’est une bonne chose mais on a raté la symbolique”. C’est l’avis du politiste et essayiste, Hamidou Hann, invité du ” Jury du dimanche”. 

Hamidou Hann fait partie de ceux qui sont heureux de voir la disparition du franc CFA. En effet, il estime que le CFA ne pourrait pas survivre à cette crise de légitimité de la part des hommes politiques. « Dans les faits, on quitte le franc CFA. Ensuite, on met un terme à ce compte d’opérations dans les livres du trésor français et enfin la France se retire de toutes les instances de gouvernance. Pour moi, c’est un pas majeur qui a été franchi”, se réjouit-il.

Toutefois, il met un bémol. Car, il estime ” qu’ on a raté la symbolique”. « Je ne comprends pas pourquoi le Président de la France consigne la fin de cette monnaie », s’interroge-t-il.

Tout de même, il se dit heureux qu’on en finisse avec le francs CFA parce qu’argue-t-il : « pendant longtemps on nous faisait croire jusqu’ici que l’un des problèmes majeurs du développement de notre continent était le franc CFA. Par la même occasion ».

Par ailleurs, il a lancé des piques à l’activiste Kémi Séba. A l’en croire, la fin du francs CFA a des défenseurs sérieux, crédibles autres que des individus comme Kémi Séba, antisémite, raciste. « Je fais partie des opposants les plus vigoureux à Kémi Séba mais je pense que toute pensée, si elle reste dans les limites de la loi est bonne à dire et je regrette qu’il soit expulsé de certains pays d’Afrique. Il a le droit de dire ce qu’il a dit, même si je suis totalement contre ce qu’il dit mais ce qui est important, c’est qu’il ait un discours qui contrebalance ses propos », fulmine-t-il.

Avant de poursuivre : « ce discours existe mais malheureusement, des activistes, complotistes font beaucoup plus de bruits que les travaux sérieux contenus dans les livres. Ce qui fait que Kémi Séba est devenu quelqu’un qu’on cite sur le franc CFA alors qu’il n’a pas lu une seule page en matière de livre d’économie dans sa vie ».