NETTALI.COM – Réagissant  à la polémique sur le passage du F Cfa à l’Eco, Moustapha Kassé, le Doyen honoraire de la Faculté des Sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’UCAD, a fustigé le mutisme de la Banque centrale.

Après avoir produit une longue tribune lundi passé, pour détailler les implications du passage du passage du Cfa à l’Eco, Moustapha Kassé est revenu à la charge, à l’émission Objection, sur Fm, pour dénoncer l’absence de débat.

Les périodes de vieilles de modifications monétaires sont de grands moments de spéculations monétaires, de grandes attaques spéculatives. En juin, ceux qui ont des Cfa les transformeront en Eco. La monnaie est d’abord un accord de confiance“, a fait savoir l’invité d’Objection.

A en croire l’économiste, le vrai débat du passage du Cfa à l’euro est ailleurs.

Tout n’est pas dans le taux de change, tout n’est pas dans l’arrimage à l’Euro.
L’effectivité de la monnaie ECO pour la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) dès 2020 est tout simplement une utopie“, martèle le Doyen honoraire de la Faseg. Non sans pointer du doigt la Banque centrale.

Si les techniciens travaillent, la Banque centrale doit faire son travail sortir de son emmurment.
Le Fmi nous a leurré pendant longtemps en disant exporter. On exporte quoi? On va exporter que des matières premières si on ne modifie pas notre système. Il faut tansformer tout notre système productif“, recommande-t-il.