NETTALI.COM – Alpharita Constantia Anderson, épouse de la légene du Reggae, Bob Marley, plus connue sous le nom de Rita Marley, 73 ans, faisait partie des 126 Africains de la diaspora à qui le président Akufo-Addo a conféré la citoyenneté ghanéenne le mercredi dernier.

Rita est née le 25 juillet 1946 à Santiago de Cuba de Leroy Anderson et Cynthia « Beda » Jarrett et a grandi à Kingston en Jamaïque. C’est le 11 février 1966 qu’elle se marie avec Bob Marley, puis se convertie au mouvement Rasta après avoir vu Haile Selassie en visite à Kingston, le 21 avril 1966. Après la mort de Bob en 1981, elle enregistrera quelques albums sous son nom avec quelques succès.

Cette naturalisation s’inscrit dans la campagne de séduction menée par le Ghana et son concept «l’année du retour » 2019, événement majeur pour le renforcement des liens entre le Ghana, le continent et la diaspora africaine. Douze mois pendant lesquels le pays d’Afrique de l’Ouest organise des festivals ou des événements pour commémorer les victimes de l’esclavage.

Une manière aussi de rappeler aux Africains de la diaspora, même plusieurs siècles après le départ forcé de leurs ancêtres, que leurs racines se trouvent ici. « Nous savons les succès extraordinaires et la contribution qu’ils ont apportés en Amérique, et il est important que, 400 ans plus tard, nous célébrions leur courage et leur sacrifice », a déclaré le chef de l’Etat.Dans le cadre de cette opération de séduction, lors d’une visite en Jamaïque, le 15 juin dernier, le président ghanéen et le Premier ministre Jamaïcain, Andrew Holness ont annoncé que Le Ghana et la Jamaïque renonçaient à l’obligation de visa pour entrer dans les deux pays.

Il se murmure que la chanteuse Beyoncé serait également attendue au Ghana ce mois de décembre. Aurons-nous l’occasion de la voir recevoir la nationalité Ghanéen du président ?