NETTALI.COM – Alors qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur le financement supposé ou réel d’un Giemis en place par ZahraIyane Thiam, la Délégation à l’entrepreneuriat rapide est citée dans une autre nébuleuse.

Après le supposé financement de Zahra Iyane Thiam, la Der éclaboussée par un autre scandale, nous informe la parution de ce mardi du quotidien EnQuête. En clair, explique le journal : “Financé à hauteur de 15 millions dont le chèque a été remis par le Président Sall, le menuisier Senghane Diallo contraint de signer un contrat de 5,5 millions”. Lors de la cérémonie de remise de chèques organisée en août 2018, le jeune homme était tout heureux de recevoir, des mains du chef de l’Etat, un spécimen de chèque de 15 millions de francs Cfa. Par-là, l’Etat montrait à la face du monde qu’il a bel et bien accepté de financer, via la Der, son projet de renforcement de capacités.

Quelques jours plus tard, il a été très heureux d’être appelé par la Bnde pour venir récupérer son financement, conformément aux engagements. Une fois dans les locaux de cet établissement de crédit, il a failli tomber des nues. En effet, en lieu et place d’un financement de 15 millions, on tente de lui faire signer un contrat de 5,5 millions de francs Cfa. Il dit alors niet, puisque c’est devant le chef de l’Etat et les écrans du monde qu’on lui a tendu un chèque de 15 millions, sur sa demande. “Si vous revoyez les images, j’étais juste à la gauche du président. A un moment, il me taquinait même en tirant sur ma barbe’’, se rappelle-t-il désemparé.

Pour tirer les choses au clair, il appelle directement les autorités de la Der. “Ils ont dit que c’est une erreur, avant de me conseiller de prendre la somme indiquée, à charge pour eux de compléter. J’ai alors pris et je suis parti acheter une partie du matériel. Je leur ai apporté toutes les factures, mais j’étais bloqué, puisqu’il me manquait encore des choses à acheter pour dérouler correctement mon projet’’, poursuit le plaignant.