NETTALI.COM – Lors du vote du budget de son département ce jeudi 12 décembre, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo a tenu à rassurer par rapport à une supposée situation précaire de l’économie du pays et du niveau de l’endettement. Un vote qui a eu lieu sans débat et dans la cacophonie.

C’est clair que le déficit est là, mais le pays se porte très bien, d’autant plus que la communauté financière internationale continue de nous faire confiance. Oui à la dette, si elle est vertueuse et répond à des besoins de financement des infrastructures. On ne s’endetterait jamais au Sénégal pour financer le fonctionnement. On s’endette pour financer les infrastructures, le transport, la santé ou l’électricité’’, a précisé, ce jeudi 12 décembre, Abdoulaye Daouda Diallo qui a fait face à la presse à l’issue du vote du vote du budget de son départment à l’Assemblé nationale où le budget de son département. A noter que celui-ci a été arrêté à 218 546 862 928 FCFA.

Une manière pour le ministre des Finances et du Budget de couper court à la rumeur d’un niveau d’endettement très élevé du Sénégal ou encore de graves tensions de trésorerie.

En effet pour Abdoulaye Daouda Diallo, économiquement, le pays se porte bien. “Il enregistre d’ailleurs de bonnes performances au niveau des industries extractives, de la cimenterie ainsi que du développement de l’agrobusiness. Mieux, comparées à la même période de novembre 2018, les recettes ont connu, au mois de novembre dernier, une hausse de plus de 400 milliards franc CFA“.

Le ministre ne manquera d’ailleurs pas de préciser : “Le budget 2020 va s’inscrire dans la continuité jusqu’à 2023, avec beaucoup plus de moyens, de performances qu’on injectera dans les secteurs prioritaires’’