NETTALI.COM – Coucou, revoilà Jerry Rawlings ! Malgré son retrait, celui qui donna du fil à d’éminents membres de la Françafrique comme feu Félix-Houphouët Boigny n’a pas perdu ses accents révolutionnaires. Dans un tweet, l’ancien président de la République ghanéenne apporte son soutien à Nathalie Yamb, exclue de la Côte d’Ivoire.

Connu pour ses idées panafricanistes, l’ancien président ghanéen Jerry John Rawlings a réagi à l’expulsion du territoire ivoirien de la suisso-camerounaise Nathalie Yamb. Pour l’ex-dirigeant, Mme Yamb a été expulsée pour ses opinions sur la France lors du sommet Russie-Afrique tenue à Sotchi. « Je me joins à tous les Africains bien intentionnés pour célébrer la militante politique francophone Nathalie Yamb qui, en tant que Suisse camerounaise qui vit en Côte d’Ivoire depuis des années, a été expulsée sans aucune décision de justice parce qu’elle a parlé contre la France à Sotchi », a-t-il écrit.

« Nous semblons être notre propre malheur en Afrique. Nous parlons de souveraineté continentale mais resserrons la corde de la souveraineté nationale. Nous parlons de positions globales dans la démocratie, mais pratiquons le contraire » a déploré Rawlings. Nathalie Yamb, très critique envers le régime d’Alassane Ouattara a été expulsée lundi dernier vers la Suisse. Il est reproché à Yamb de mener « une activité incompatible avec l’intérêt de l’Etat ». Selon la décision d’expulsion prise par le ministre de l’Intérieur, Yamb aurait mené des activités politiques interdites par son statut d’étrangère, rapporte le site ivoirien Koaci.